Contrôle analytique

La polagraphie par redissolution anodique est sans conteste la méthode analytique la plus efficace pour la détection de traces d'impuretés contenues dans le mercure.

i

Dans notre cas elle se compose.

1 d'une unité centrale comprenant l'électronique permettant de faire varier différents paramètres
2 d'un support sur lequel vient s'adapter une électrode dite "de référence", cette électrode permettant de générer des gouttes de mercure.
3 d'un enregistreur pour la lecture de courbes

Nous pouvons détecter des impuretés de l'ordre de 0.1 ppb. Avec cette méthode, les impuretés seules sont dissoutes dans différents électrolytes supports suivant l'élément ou les éléments à contrôler, puis reconcentrées sur goutte de mercure suspendue et détectées par redissolution anodique.

Pour cela, il est nécessaire d'avoir des électrolytes support de très haute pureté, préparés dans notre laboratoire, garantissant un contrôle analytique fiable, afin d'assurer ainsi la pureté du mercure, et un suivi permanent de nos installations de distillation.