Affinage et écologie

i

Une des plus grande mines du monde (Almaden en Espagne) a pratiquement cessé son exploitation, car le recyclage croissant du mercure sur un marché déclinant rend inutile l'extraction primaire. La production mondiale est en baisse constante depuis le milieu des année 80 .

Le mercure est issu d'un minerai appelé cinabre. Il s'agit en fait d'un sulfure de mercure (HgS)

Le mercure est une matière première, c'est un corps simple, on ne peut le supprimer. Ses propriétés singulières en font un élément encore indispensable pour de nombreuses applications. Que ce soit sur le plan qualitatif ou écologique, la distillation sous vide représente un net avantage sur les procédés par traitement chimique don't les effluents sont toujours problématiques à éliminer.

Pour éviter tout rejet dans notre environnement, nous pouvons recycler, revaloriser ce métal à pratiquement 100%. Nous possédons plusieurs systèmes de distillation sous vide, don't un réacteur primaire, sous vide, rotatif et à chargement continu pour l'obtention d'une pureté de 99.9%. C'est ici que nous récupérons entre 5 et 10 Kg de résidus par an. Ces impuretés contenues dans le mercure souillé sont en général des traces de métaux divers qui sont récupérés sous forme de nodules solides dans notre réacteur primaire de distillation.

OPHRAM Laboratoire ne rejette aucun polluant et utilise un circuit d'eau fermé pour le refroidissement de ses installations.

i

Réacteur rotatif sous vide à chargement en continu. Avec une basse température de distillation, il évite l'entraînement des autres éléments contenus dans le mercure souillé.

 

Pour obtenir des qualités nettement supérieures, on opère des distillations successives sur une chaine de distillation en pyrex et sous grand vide pour en faire du mercure 99.99% à 99.9999999% minimum

i

i

Réacteur de distillation d'échantillons poreux imprégnés de mercure issus d'analyse par porosimétrie.

Ces échantillons céramique peuvent contenir jusqu'à 30 % de mercure métal.

i

i

Nos possibilités techniques d'affinage à façon de mercure souillé permettent de réduire considérablement les pertes de ce métal dans la nature, encore faut- il que chacun ait conscience qu'il lui appartient de participer à la protection de l'environnement en revalorisant une matière première.